Écrite sur un coin de table le jour de mes 70 ans et corrigée sur un rebord de fenêtre deux jours plus tard, je vous offre ce monument de la chanson francophone qui aura au moins le mérite de me rappeler les bons moments de cet anniversaire là, avec amis et famille. Je les embrasse.

Le texte a été écrit pendant le confinement lors de la pandémie du COVID-19. J’offre cette chanson à toutes et à tous, dans ces circonstances ou d’autres, parfois difficiles, en message d’espoir, la vie sur Terre est belle et fragile à la fois, prenons en soin.

Un coup de blues par les temps qui courent c’est normal mais on s’en remet! Avec un troisième couplet anti nauséeux.

Un peu de dérision, ça ne peut que faire du bien en ces moments troubles.

Que les intégristes religieux de tout poil ne me tombent pas dessus, ou mieux, qu’ils n’écoutent pas cette chanson!
Je l’ai écrite et composée en m’inspirant pour partie de ce que j’ai écrit dans « 36 choses à faire avant de mourir » de mon ami Hervé Bougel.

Que les dieux vous gardent!

 

C’est avec plaisir que je vous annonce la sortie mon dernier album.
Il est aussi le fruit d’une collaboration avec des auteurs tels que Eve de Laudec, Salah Al Hamdani et Patrick Artoan.
Vous pouvez obtenir ce CD de 10 titres en me contactant directement via mon site, ma messagerie michel.bonnargent @ free.fr ou via Facebook et messenger, je vous le dédicacerai avec plaisir.
Il sera disponible également sur Amazon et les mp3 sur Itunes, Apple music, Deezer, Spotify et bien d’autres plateformes musicales fin Novembre 2018.
Comme le dit la SACEM, « les droits d’auteur font vivre ceux qui nous font rêver »
Merci par avance,
Michel

C’est un réel hasard si la vidéo de cette chanson est sortie le jour même de la disparition de Charles Aznavour, le 1er octobre 2018.
Quel rapport? diriez-vous.
Notre ami Charles était lui aussi issu d’une famille de migrants fuyant la guerre.
Il a eu la chance et nous l’avons eu aussi, qu’il devienne un immigré, un réfugié politique et qu’il nous offre tant de magnifiques chansons.

Il n’en est hélas pas le cas pour le héros malheureux de cette chanson, qui lui, finira immergé en pleine Méditerranée.

Ecrit par Eve de Laudec et composé par Michel Bonnargent, « la traversale », évoque cette actualité cruelle et le sort de nombreux migrants.
Vous avez bien lu, Il n’y a pas de faute d’orthographe, le titre est un mot inventé qui peut évoquer beaucoup de choses : traversée, transversale, traversée sale, …
Fin octobre 2018, ce titre sera disponible en bien meilleure qualité audio sur les plateformes de diffusion musicale comme Itunes, Deezer, Spotify, …

Bonne écoute, et n’hésitez pas à partager avec vos amis.

En hommage à cette femme généreuse et à cette merveilleuse interprète qu’était Maurane, et aussi en mémoire de Jacques Brel qu’elle affectionnait particulièrement.
Destins croisés à Schaerbeek de deux interprètes hors du commun.

Pour accéder directement à certaines de mes vidéos, cliquez ici.

 

sur un poème d’Eve de Laudec et une musique de Michel Bonnargent

les autres chansons sont à découvrir sur la page chansons

Chanson écrite par Eve de Laudec et composée par Michel Bonnargent.