Ce texte est inspiré d’une histoire vraie qui se reproduit malheureusement trop souvent dans notre monde dit « civilisé » où les parents ne sont pas toujours à la hauteur de ce qu’ils devraient être.

 

 

A toi qui remplaça mon père
Je te dédie ces quelques vers
Et quand mon cœur est à l’envers
Je pense à toi et puis j’espère.

Je me souviens de toi
De nous de nos émois
Tu m’as sortie de l’ombre
Et de mes années sombres
De ces douleurs au cœur
Que m’infligeait ma mère
De ces douleurs au corps
Des coups portés du père

Toi qui donnait ta gentillesse
Savait effacer la tristesse
De mon petit cœur en détresse
Qui avait perdu sa jeunesse.

Moi j’étais dans le noir
Tu m’as donné l’espoir
Si je chante souvent
Ta voix est dans le vent
Il porte la mémoire
De tes belles histoires
De nos plus beaux sourires
De notre joie de vivre.

Toi tu me redonnas envie
Toi tu assuras la relève
Toi tu me redonnas la vie
Et de la couleur à mes rêves.

A toi qui remplaça mon père
Je te dédie ces quelques vers
Et quand mon cœur est au plus bas
Je pense à toi, toi mon Papa.

auteur-compositeur Michel Bonnargent – novembre 2014
œuvre déposée à la SACEM

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>