Écrite sur un coin de table le jour de mes 70 ans et corrigée sur un rebord de fenêtre deux jours plus tard, je vous offre ce monument de la chanson francophone qui aura au moins le mérite de me rappeler les bons moments de cet anniversaire là, avec amis et famille. Je les embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *