sur un poème d’Eve de Laudec et une musique de Michel Bonnargent

les autres chansons sont à découvrir sur la page chansons

Chanson écrite par Eve de Laudec et composée par Michel Bonnargent.

Vous pouvez découvrir mes derniers titres sur ma page chansons.

J’ai inséré le jingle des sémaphores sur ma page d’accueil.

Désormais, je n’ai plus de boutique, certaines de mes chansons étant désormais en vente sur les plateformes musicales telles que Deezer, Itunes, …

J’en ai profité aussi pour mettre à jour la page vidéos.

A bientôt!

 

Mon dernier CD « le temps de dire » est disponible dans son intégralité ou chanson par chanson sur Amazon, Itunes, Apple music, Deezer, Spotify et 35 autres plateformes.

J’écrirai – sur un poème de Salah Al Hamdani

J’ai composé cette chanson sur un très beau poème que Patrick Artoan a eu la grande gentillesse de m’offrir.
Merci Patrick!

Samedi 17 décembre 2016 à partir de 17h00 à la Cave Œnophile de Saint-Sulpice et Cameyrac.

Le lien de l’évènement

Je vous attends avec mes amis musiciens dans la chaleureuse ambiance du Paul’s Place à Bordeaux le vendredi 18 novembre 2016 à 20h30.
Vous pouvez dîner sur place à partir de 19h00 ou prendre un verre pendant le concert.
IMPORTANT : n’oubliez pas de réserver à l’avance, le nombre de places est restreint.

pp18112016

Je vous laisse découvrir cette nouvelle chanson composée sur un très beau texte d’Eve de Laudec.
Avec tous mes remerciements à mes amis musiciens Michel Miot et Serge Donnadieu.


Le mp3 peut être acheté via la boutique.

Il est vrai qu’le soleil, il se lèv’ toujours à l’est,
Et bien sûr qu’à seize heures je fais toujours une sieste.
Et même si le ciel n’est pas toujours aussi bleu,
Ce n’est pas si grave du moment qu’je suis heureux.
Si l’matin je traîne au lit,
Bien souvent jusqu’à midi,
C’est qu’de bosser j’n’ai pas envie,
Je me sens si bien ici.
Quand l’facteur passe chez moi,
Il le fait sans bruit ma foi,
Pour ne pas me réveiller,
Des fois que j’sois fatigué.

Mais à quoi ça sert de toujours d’énerver,
Car au bout du chemin, on va tous y arriver.
Alors je préfère apprécier le temps qui coule,
Et bien écouter les colombes qui roucoulent.
A sentir l’odeur des fleurs,
Ecouter battre mon cœur,
A prendre un joli sentier,
Je peux la nature épier.
Voir un lapin traverser,
Un écureuil se dresser,
Ca peut paraître banal,
Je suis un original.

Ecouter la radio, ça ne fait que m’agacer,
Regarder la télé, je peux très vit’m’en lasser.
Les yeux fixés là-haut, et voir les nuages passer,
Et regarder mon jardin, ça suffit à ma journée.
Et puis quand le soir arrive,
La journée sur l’autre rive,
Je me perds dans les étoiles,
A raconter des histoires.
La rêverie terminée,
Il faut aller se coucher.
Après une bonne nuit,
Demain continue la vie.

Doou, dou, dou, dou, dou , dou, dou dou, dou …

Auteur compositeur : Michel BONNARGENT
dépôt SACEM – février 2009